A-t-on le droit d'avoir des cotisations différentes selon les membres ?

Oui. Il est possible d’instituer des montants différents en fonction de la situation des membres, par exemple de leurs revenus, du nombre de personnes adhérentes par foyer ou de catégories (jeunes, étudiants, chômeurs…). Vous pouvez aussi prévoir des adhésions de soutien, de bienfaisance ou de solidarité dont vous définirez librement le montant. Si l’association accueille des personnes morales, leur cotisation pourra par exemple être calculée au prorata de leur budget ou de leur chiffre d’affaires. Vous pouvez également proposer des cotisations en nature pour les personnes disposant de peu de ressources. Ce peut être la confection d’un repas pour l’AG, des travaux dans le local. Pour que cela ne vienne pas en concurrence avec le bénévolat traditionnel, la valorisation de l’apport doit être chiffrée au préalable. Comptablement, le cas des cotisations en nature n’est pas traité par le plan comptable associatif. Elles ne peuvent donc pas être comptabilisées comme des cotisations payées en numéraire. Il en va de même pour les adhésions qui ne donnent pas lieu à une cotisation (membres d’honneur par exemple).

En savoir plus « Maximiser les cotisations sans faire fuir les adhérents », Associations mode d’emploi n° 187, mars 2017.

Source  Revue Associations  mode d’emploi  N°21 février 2020.