Des députés préconisent de clarifier la loi sur la sécurité dans les festivals

Au terme de leur mission flash sur les nouvelles charges en matière de sécurité pour les salles de spectacle et les festivals, les députés Bertrand Bouyx et Brigitte Kuster appellent à une clarification de la loi et à une harmonisation des pratiques. Ils dénoncent la « grande confusion » qui règne, notamment sur les montants à rembourser à l’État pour la mobilisation des forces de l’ordre ou sur le pouvoir discrétionnaire des préfets pour déterminer de quelle catégorie relève chaque événement. Mais avant tout, ils invitent à une pérennisation du fonds d’urgence permettant aux organisateurs de faire face à la hausse des frais de sécurité faut de quoi l’offre culturelle risque fort de diminuer. Demande en partie entendue avec la création par un décret du 18 mars d’un fonds d’intervention pour la sécurité des sites et manifestations culturels et la sécurité des sites de presse. Ce fonds n’aidera pas à la prise en charge des frais de remboursement des prestations des forces de police ou de gendarmerie mais pourra aider à la mise en place d’équipements ou d’aménagements de sécurité. Le décret: goo.gl/5Cn1L1

Sources Association mode d’emploi N° 208 avril 2019