Le financement participatif a le vent en poupe

+ 20 % en 2018, soit 402 millions d’euros, c’est le montant des fonds collectés par les membres de Financement participatif France pour plus de 33000 projets soutenus.

« Aujourd’hui, le financement participatif appuie tous les secteurs d’activité, alors qu’il y a une demi-douzaine d’années, on ne voyait arriver que des dossiers que les banques ne voulaient pas », indique Stéphanie Savel, présidente de Financement participatif France. En même temps qu’il se banalise, le crowdfunding n’échappe pas aux fusions et aux regroupements, ni aux critiques. Un grand nombre de ces plates-formes ont été en effet rachetées par des acteurs bancaires, quand elles n’ont pas effectué des rapprochements. Une enquête de Que Choisir à l’automne dernier a également mis en lumière des failles dans la sécurité accordée aux épargnants et le besoin d’une réglementation encore plus stricte que l’actuelle.

Source Associations mode d’emploi n°206 février 2019