Cooptation d'un membre en cas de démission

Le membre coopté est désigné par le CA lui-même, tandis qu'un membre « normal » du CA est élu par l'ensemble des adhérents. La cooptation tire donc sa légitimité d'une validation a posteriori par l'assemblée générale, tandis qu'un mandat tire sa légitimité du vote a priori de la même assemblée. Elle est par nature d'une durée aléatoire, tandis que le mandat est instauré pour une durée fixe prévue par les statuts. Sauf si les statuts prévoient expressément ce mode de désignation, la cooptation ne peut donc pas être assimilée à un mandat et la durée de cooptation ne vaut pas mandat. Un administrateur coopté peut cependant, au terme de sa cooptation, briguer un mandat comme les autres membres de l'association.