Sécurité des manifestations: 2 syndicats pour l’annulation de la circulaire Collomb

Dans un communiqué commun, les deux syndicats d’employeurs du secteur des musiques actuelles SMA (Syndicat des musiques actuelles) et Prodiss (Syndicat national du spectacle musical et de variété) demandent l’annulation de l’instruction ministérielle du 15 mai 2018 relative à l’indemnisation des services d’ordre. Concernant les spectacles de musiques actuelles et plus spécialement les festivals, cette circulaire opère une distinction entre les dépenses correspondant à la protection contre le risque terroriste (à la charge de l’État) et les dépenses de sécurité dans le « périmètre missionnel », dont l’État est en droit de réclamer le remboursement à l’organisateur. Les deux syndicats contestent cette notion de « périmètre missionnel » et demandent son abrogation. Selon le SMA et Prodiss, ces dépenses mettent en danger la pérennité des manifestations culturelles. Depuis les attentats de 2015, les frais liés à la sécurité sont devenus le troisième poste de dépense des festivals, après la rémunération des artistes et les frais de personnel.

Source Associations mode d’emploi n°205,  Janvier 2019