Licenciement suite à des injures sur FACEBOOK

Des propos injurieux, diffamatoires ou discriminatoires tenus par un salarié à l’égard de son employeur sur les réseaux sociaux peuvent justifier son licenciement lorsqu’ils sont proférés publiquement.

A ce titre, les juges se sont prononcés sur le licenciement pour faute grave d’une salariée qui avait adhéré à un groupe de discussion sur Facebook baptisé « Extermination des directrices chieuses ».

Ayant constaté que ce groupe de discussion n’était accessible qu’aux seules personnes agréées et que celles-ci étaient peu nombreuses (14), ils ont considéré que les propos litigieux relevaient d‘une conversation privée. Et donc que le licenciement de la salariée était dépourvu de cause réelle et sérieuse.

Cassation sociale, 12 septembre 2018, n°16-11690

Sources Revue Associations n°82, décembre 2018