Pouvons-nous rémunérer un artiste amateur, sans que cela n’ait d’implications sociales ou fiscales pour l’association et pour la personne?

Non. Si un artiste « amateur » est rémunéré, il n’est plus amateur, il est salarié et ses rémunérations sont évidemment soumises à cotisations (éventuellement via le GUSO si votre association ne relève pas du spectacle à titre principal). La loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine, indique clairement: « Est artiste amateur dans le domaine de la création artistique toute personne qui pratique seule ou en groupe une activité artistique à titre non professionnel et qui n’en tire aucune rémunération ». La seule nuance est la suivante: « L’artiste amateur peut obtenir le remboursement des frais occasionnés par son activité sur présentation de justificatifs».

En savoir plus « La loi encadre les pratiques artistiques amateurs », Associations mode d’emploi n° 194, décembre 2017.

Sources Association mode d’emploi n°202, octobre 2018