Contrats aidés : une efficacité relative

La direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) vient de rendre publiques les conclusions de son étude sur les contrats aidés. Une analyse fine de ces contrats qui, sous des appellations diverses et des cibles variées avaient pour ambition de soutenir la relance de l'emploi en France. Leur efficacité est jugée « relative » dans la mesure où certaines structures, notamment du secteur marchand, profitent de cet effet d'aubaine pour embaucher en contrat aidé des jeunes diplômés. Quant aux associations, même si cette mesure leur permet d'embaucher plus facilement, elles ont du mal à pérenniser les postes une fois les aides de l'État soustraites.