Les usages du numérique dans les associations vendéennes : Observatoire de la vie associative MDAV

L'Observatoire de la Vie Associative de la MDAV s'est intéressé à l'usage du numérique au sein des associations de vendée. L'objectif est de faire un état des lieux du numérique dans les associations vendéennes en termes d'équipements et d'usages pour mesurer les éventuels manques ou besoins des associations. Au-delà de l'information, ces données sont des indicateurs sur les leviers et les actions à mener pour faire en sorte que le numérique puisse pleinement bénéficier aux associations de Vendée.

LES RÉPONDANTS

Ce sont 549 associations qui ont répondu aux questionnaires. Les principaux secteurs sont le sport (28%), la culture (18%) puis les loisirs (17%). Ce sont les associations modestes qui dominent (budgets < 10 000€), avec une classe d'âge moyenne des bénévoles de 41-65 ans.

LE NUMÉRIQUE DANS LES ASSOCIATIONS

Le niveau d'équipement est peu élevé, puisque la majorité des associations n'affirment posséder qu'un ordinateur et une imprimante (ou moins). En effet, dans les petites associations, l'usage d'équipements personnels est répandu.

Les outils privilégiés sont simples, tels que la messagerie électronique ou les SMS. Cependant, une part non négligeable (52%) possède un site Internet et 45% ont une page Facebook.

Par contre, en ce qui concerne les projets, la prudence domine largement. Beaucoup n'évoquent pas de projets de développement immédiats, et ceux qui en ont demeurent d'envergure limitée. Par exemple, 1 répondant sur 5 souhaite moderniser son site Internet ou ses réseaux sociaux c'est-à-dire pour 95% la page Facebook même si son utilisation reste tournée vers la veille informationnelle. Environ 80% utilisent leurs outils numériques plutôt pour une communication en interne c'est-à-dire tournée vers leurs bénévoles et leurs salariés.

L'IMPACT DU NUMÉRIQUE

Pour les dirigeants, les outils numériques ont un impact positif  au sein des associations dans son fonctionnement interne (image, transparence, efficacité, implication). En revanche, les réponses sont mitigées lorsqu'il s'agit d'attirer de nouvelles personnes dans l'association. Par contre certains secteurs comme la culture les utilisent pour communiquer leurs évènements vers l'extérieur.

LES INÉGALITÉS ENTRE SECTEURS D'ACTIVITÉ

Les budgets alloués varient d'un secteur d'activité à l'autre, ce qui impacte le niveau d'équipement des associations. Ce n'est toutefois pas forcément négatif, puisque les besoins ne sont pas les mêmes. Par exemple, les associations sportives déclarent un faible niveau d'équipement mais qui suffit pour leurs usages, alors que le secteur sanitaire et social est nettement plus équipé, mais pour des obligations de fonctionnement.

L'INFLUENCE DE LA ZONE GÉOGRAPHIQUE SUR LES DIFFICULTÉS

L'enquête montre que les territoires les plus en difficulté sont ceux du centre et du sud. L'est et l'ouest sont eux mieux lotis.

La principale difficulté qui est mise en avant par toutes les associations est un manque de moyens financiers pour investir dans du matériel adapté, et pour former les bénévoles. En effet, le manque de compétences se ressent parfois face à la rapidité des évolutions du numérique. Cependant, contrairement aux idées reçues, l'âge des adhérents n'est pas la cause du manque de connaissances.

CONCLUSION

Même si les leviers d'action sont identifiés (budgets, formations, etc.), la typologie des associations et la structure du territoire doivent être pris en compte par les acteurs du développement numérique du département pour répondre aux mieux aux attentes et ainsi relevé le défi du numérique pour les associations en Vendée.

 

Consulter l'enquête complète sur notre site Internet et les fiches synthèses par secteur :

http://www.mdavendee.fr/vie-des-assos/observatoire/enquetes-mdav/