Une mairie peut-elle exiger de récupérer les biens d'une association en cours de dissolution sous prétexte qu'elle lui a versé des subventions ?

Non. La loi du 1er juillet 1901 est très claire : « En cas de dissolution volontaire, statutaire ou prononcée par justice, les biens de l'association seront dévolus conformément aux statuts ou, à défaut de disposition statutaire, suivant les règles déterminées en assemblée générale ».

Le fait de verser une subvention à une association, même avec l'objectif d'acheter un bien, ne confère absolument aucun droit de propriété au financeur. Il s'agit d'une aide octroyée à un projet, qui ne peut faire l'objet d'aucune contrepartie sous peine d'être requalifiée en marché.